Théâtre et Handicap

DES HAUTS ET DES BAS - F.A.M. Toulouse Lautrec

055408c0dbb03d7943b0360f9bf2080f.jpeg

« Des Hauts et des Bas » est né d’un double constat. Le premier est que si, grâce aux nouvelles technologies, nos vies offrent de plus en plus de distractions, de plus en plus d’opportunités, nous n’en demeurons pas moins extrêmement seuls. 

Bien souvent, les divertissements offerts par la société et les technologies nous submergent d’informations et d’obligations, nous isolent et nous empêchent d’être dans le moment présent.

Le second constat, plus optimiste, est que ce sentiment de mal-être ressenti au quotidien par bien des gens n’est pas une fatalité.

Nous pensons qu’il est possible de réinvestir l’instant présent, de trouver du bonheur dans les plaisirs simples de la vie de tous les jours.

« Des Hauts et des Bas » tente de montrer que si l’on prend un peu plus le temps de réenchanter les éléments simples qui meublent notre quotidien, le bonheur est parfois plus près que nous le pensons.

Dans un langage gestuel, s’appuyant sur l’illusion magique, la manipulation d’objet et l’acrobatie, le spectacle nous emmène dans la vie d’une femme et nous plonge dans sa solitude. Cependant les éléments de théâtre gestuel, de magie et de théâtre d’objet rendent la vie du personnage pleine de surprises et d’onirisme. Ils invitent le spectateur à aborder le quotidien sous un jour nouveau. Le spectateur est plongé dans le merveilleux voyage du sachet de thé, la danse de l’édredon et la rébellion farouche du journal.

La Cie Rupture de Stock est en partenariat avec la Cie Vis-A-Vis théâtre depuis 3 ans.  Nous défendons l’idée que l’on peut rêver avec pas grand-chose, que l’on peut être heureux ici et maintenant si l’on prend le temps de s’arrêter un peu.

Le spectacle est dédié aux personnes qui sont les maîtres incontestés de l’imaginaire et du moment présent, (enfants, adultes, personnes handicapées....)

"Des hauts et des bas" a été créé en grande partie à leur contact. Il s’est inspiré de leurs idées et s’est construit grâce à leurs retours complices. L’équipe artistique a également eu l’occasion de se rendre dans des institutions d’accueil de personnes handicapées pour présenter des étapes de travail et échanger avec les résidents.
Tous ces échanges sont venus nourrir la création du spectacle qui se destine aussi bien aux enfants qui se reconnaîtrons certainement dans l’univers poétique et ludique du personnage ainsi qu’à leurs parents qui serons tentés de replonger dans des mondes imaginaires, de réapprendre à rêver…