La marionnette est un objet transitionnel de l’expression et du lâcher-prise

Cet atelier renforce l’expression des participant(e)s souffrant d’un handicap mental. La marionnette développe les objectifs mis en place dans les projets Théâtre.

La focalisation sur l’objet marionnettes accentue l’attention et la concentration sur l’objet (mobilisation psychique),

La mobilisation du corps dans l’espace est renforcée.

Le jeu avec la marionnette permet de préciser l’importance du regard à l’autre et au public.

Par cette pratique, nous constatons une nette évolution dans les domaines suivants :

La valorisation de la créativité

Le participant imagine un personnage qu’il manipule. Il devient « acteur » des émotions de l’objet et de ses déplacements. Les participants  expriment au travers de la marionnette, un personnage.

Le développement de l’écoute

Dans les jeux de manipulation collectifs, l’écoute se trouve renforcée.

La mobilisation du corps nécessaire à faire vivre le personnage « marionnette »

La sensibilisation aux différents rythmes qu’imposent la manipulation

Les rythmes corporels, vocaux,

La précision du regard

C’est la marionnette qui regarde le public et les partenaires de jeux. La précision du regard de la marionnette oblige le manipulateur à regarder,

L’exploration des timbres vocaux et de la palette des émotions.

Le travail individuel de la manipulation est associé au travail collectif par des rencontres de personnages. qui suscitent beaucoup de plaisir pour les participants.

La mise en place de cette médiation est, en général, associée aux ateliers théâtre. La place de l’atelier marionnette peut se faire de différentes façons en fonction des objectifs pour les  participants :

  • De façon consécutive au début où au milieu d’un projet d’expression théâtrale annuel,
  • Un cycle d’ateliers « marionnette » indépendamment d’un projet théâtre,
  • Quelques séances espacées et réparties sur l’ensemble d’un projet d’expression théâtrale qui viendraient renforcer ce dernier,
  • Et d’autres formes possibles à mettre en place en fonction des objectifs des structure accueillantes.

Cette proposition suscite un intérêt tel que les participant(e)s poursuivent fréquemment leur pratique au-delà de l’atelier, dans leur quotidien. Ils font vivre des objets de façon ludique.

UNE QUESTION ? UN PROJET ?

NOUS CONTACTER